Feeds:
Posts
Comments

Archive for May, 2011

Premier meeting aérien pour le F-35

Le F-35C Joint Strike Fighter a fait sa première apparition en public à un meeting aérien le 21 mai. Piloté par Lt. Cmdr. Eric “Magic” Buus, le F-35C a fait un passage sur la piste d’ Andrews Air Force Base, dans le Maryland.

Le vol a commémoré les 100 ans de l’aéronautique navale en mettant en évidence l’avenir de la puissance aérienne tactique pour l’US Navy. La variante F-35C de l’avion d’attaque interarmées est distincte des F-35A et F-35B avec les surfaces des ailes plus grandes et un train d’atterrissage renforcé pour un meilleur contrôle dans sur le porte-avion exigeants décollage et atterrissage.Le F-35 est sans doute l’un des meilleurs avions de chasse jamais construits.

Advertisements

Read Full Post »

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a décrit les restrictions comme inutiles sur les vols à destination et en provenance des aéroports écossais en raison du nuage de cendres volcaniques récentes.

La compagnie aérienne a déclaré qu’elle avait été informé par l’autorité irlandaise de l’aviation (AAI) qu’ils ne pourraient pas opérer 36 vols à destination ou en provenance des aéroports écossais le 24 mai et que, par suite ceux-ci avaient été annulées.

Ryanair a dit qu’ils avaient effectués un vol de vérification d’une heure sur l’Ecosse dans la matinée du 24 mai à une altitude de 41.000 pieds (12.500 m). L’espace aérien écossais devait alors être affecté par des concentrations à haute densité de cendres volcaniques du volcan en éruption Grímsvötn.

Le vol a survolé Glasgow Prestwick, Inverness, Aberdeen et Edimbourg, soit la zone rouge de concentration à haute densité de cendres. “Il n’y avait pas un nuage de cendres visible ou toute autre forme de présence de cendres volcaniques et l’inspection post-vol n’a révélé aucune preuve de cendres volcaniques sur les cellules, les ailes ou les moteurs”, a déclaré la compagnie aérienne dans un communiqué.

Ryanair soutien que “L’absence de cendres volcaniques dans l’atmosphère fait qu’il n’y a pas de menace pour la sécurité des aéronefs dans cette mythique «zone rouge ».” Affaire à suivre…

Read Full Post »

Tel une libellule géante, l’avion expérimental zéro carburant Solar Impulse s’est élancé vendredi de l’aéroport suisse de Payerne (ouest) pour une nouvelle aventure: effectuer son premier vol international qui doit le conduire à Bruxelles. L’avion imaginé par Bertrand Piccard s’est envolé sous un grand ciel bleu vers 06H40 GMT avec plus de deux heures et demie de retard sur son programme en raison d’un léger brouillard.
Selon l’équipe du projet, il volera à environ 3.600 mètres d’altitude et survolera la France et le Luxembourg avant d’atterrir à l’aéroport de Bruxelles où il est attendu vers 19H00 GMT.

“Tout se passe bien” a indiqué à la mi-journée, Alexandra Gindroz, porte-parole de Solar Impulse, précisant à l’AFP que les conditions météorologiques “sont bonnes sur le parcours”. “Faire voler un avion comme Solar Impulse dans le ciel européen pour le faire atterrir sur un aéroport international est un défi incroyable pour tous, et son succès repose sur le soutien de toutes les autorités concernées”, a souligné André Borschberg, cofondateur de Solar Impulse et pilote du premier vol expérimental de l’appareil.

La réussite de ce vol dans le ciel européen et l’atterrissage dans un aéroport international seront “la preuve” que Solar Impulse est “un avion bien réel” et que “les nouvelles technologies peuvent réduire notre dépendance aux énergies fossiles” a expliqué récemment Bertrand Piccard, initiateur et président du projet Solar Impulse. L’avion Solar Impulse est entré dans l’histoire de l’aéronautique en effectuant un premier vol de 24 heures sans interruption et uniquement propulsé par ses panneaux solaires et ses batteries en juillet 2010.

Le prototype, dont les ailes sont recouvertes de 12.000 cellules photo-voltaïques alimentant quatre moteurs électriques d’une puissance de 10 chevaux chacun, a déja réalisé plusieurs “premières” dont le vol complet de la Suisse et un vol nocturne.
Aéronaute, psychiatre et inventeur, Bertrand Piccard, 53 ans, connu pour avoir fait le tour du monde en ballon, appartient à une dynastie de pionniers.

Source: AFP

Read Full Post »

Vous rêvez de faire l’un des plus beaux métiers du monde : pilote de chasse ? Voici ce qu’il faut savoir sur ce métier passionnant, la formation, les évolutions professionnelles et le salaire. Et chaque jour, vous ferez un vol avion de chasse. Un pilote de chasse participe avec des avions équipés d’armes nucléaires à la politique dite de dissuasion. La conjonction des chasseurs bombardiers et des sous-marins renforce le pouvoir de dissuasion de la France.

Le pilote de chasse contribue aussi à la protection des citoyens contre toute menace aérienne. Entre 8 et 12 avions, (Mirages F1, Mirages 2000 et Rafales, sans compter hélicoptères et ravitailleurs) sont prêts en permanence à intercepter en quelques minutes tout aéronef non identifié. Enfin, le pilote de chasse est un acteur déterminant des opérations extérieures engagées par la France.

Quelle que soit l’opération qui lui est assignée le pilote de chasse prend connaissance de sa mission (briefing), s’assure que son appareil est opérationnel, pilote son avion pour une mission d’entraînement, de surveillance, de reconnaissance, d’interception, d’intervention au sol. Rentré à sa base, il fait rapport de sa mission à sa hiérarchie. Outre un avion à réaction les « outils de travail » du pilote sont hypertechniques : armements (tirs, missiles et bombes), équipement électronique et informatique (laser, radar, caméra). Au quotidien le pilote de chasse se consacre à l’entraînement militaire : marche, tir, parachutisme.

Un pilote de chasse n’est jamais seul quelle que soit sa mission. Il travaille en collectif dans son unité ou escadrille, au sol ou dans l’espace aérien.

Son métier demande une grande capacité d’adaptation aux nouveaux matériels et engins qu’il doit apprendre à maîtriser en permanence. L’utilisation du Rafale, avion ultra moderne et sophistiqué, n’est que l’exemple le plus connu de cet impératif. Il va de soi que l’exercice de ce métier n’est pas sans risque… y compris, en certaines circonstances, pour sa vie.

Salaires / revenus : L’élève officier à l’École de l’air reçoit une solde mensuelle de 1 200 €. À sa sortie de l’école, en tant qu’officier avec le grade de lieutenant il touche 2 800 € mensuels en comptant l’indemnité pour services aériens. Ce chiffre évolue parallèlement au grade.

Evolution professionnelle: Après l’École de l’air, les officiers effectuent des stages pour se spécialiser et sont affectés dans une unité opérationnelle de pilotage : chasse, navigateur, transport. La carrière des officiers se déroule au sein de leur unité et se distingue par une augmentation régulière de responsabilités en termes de commandement et de gestion d’équipe. S’il reste dans l’armée un commandant d’unité évolue vers des postes de conception en faisant partie d’un état-major. Il peut accéder à un grand poste de commandement de l’armée de l’air. Quelques-uns, très rares, peuvent devenir pilotes d’essai et travailler pour des constructeurs de l’aéronautique militaire ou civile.

Etudes / formations: Le pilote ou officier de l’air est formé à l’École de l’air de Salon-de-Provence. L’école recrute sur concours. Deux concours sont dits sur épreuves. Il existe aussi un concours sur titres. Peuvent se présenter aux concours sur épreuves les étudiants issus des classes prépa scientifiques MP, PC, PSI et les candidats issus de l’université ou de l’enseignement technologique au niveau bac + 3. La limite d’âge pour se présenter est de 22 ans. Le concours d’admission sur titres est ouvert aux titulaires d’un master (bac + 5). Age limite : 25 ans. Les conditions médicales pour se présenter à ces concours sont évidemment draconiennes.

La formation des élèves officiers à l’École de l’air dure 3 ans. Ils s’engagent à servir comme officiers de carrière pour une période de six à huit ans renouvelable. Le contenu de la formation comprend une composante militaire (technique du commandement) et sportive, une composante humaine et culturelle (anglais, histoire, géopolitique, communication écrite et orale), une composante scientifique et technique (sciences de l’ingénieur, sciences et techniques appliquées à l’aéronautique). En 3e année, les élèves officiers de l’air orientés chasse abordent la phase initiale d’instruction au sol pour le pilotage et le pilotage de base sur avions Epsilon. Ils effectuent ensuite leur spécialisation sur des Alpha-jet à la base de Tours et obtiennent le brevet de pilote de chasse.

Source: Avion de chasse

Read Full Post »

Je me lance!!! Bienvenue sur mon blog. Je suis passionnée d’aviation et j’entends vous faire partager ma passion. Depuis toute petite, je vie avec les avions – mon père pilote, de chasse puis sur avion de ligne et comme disait l’autre, je rêve de voir le bas d’en haut! J’essaierai d’alimenter ce blog au fil de mes expériences aériennes. Bonne lecture!

Read Full Post »