Feeds:
Posts
Comments

Archive for January, 2013

Peur en avion ?

Nombreux ont peur en avion étant donné qu’elles ne comprennent pas comment une machine de plusieurs centaines de tonnes peut évoluer dans les airs sans se crasher. Il est important d’évoquer divers caractéristiques aérodynamiques de sorte de vous éclaircir sur comment opère un avion. La première règle aérodynamique est la portance. La portance est une règle première, que l’on observe autant sur l’aéronef que chez les oiseaux. Alors que l’avion accélère, l’air défiler au dessus, et en dessous de l’aile. L’air qui navigue au dessus de l’aile est plus preste que celle circulant en dessous de celle-ci, réalisant de fait une dynamique de portance. La caractéristique est que l’aéroplane est ainsi avalé vers les cieux. L’air va plus vite sur l’aile à cause de son design légèrement arrondie. L’aérodynamique qui élève l’avion vers le haut, résiste à la masse de l’aéronef qui le tire vers la terre. De fait plus la vitesse est forte – plus fondamentalement plus la amplitude de vitesse est grande, plus la portance est importante, retenant l’aéroplane en l’air. Les moteurs sont donc clefs, puisque ce sont les turbines qui permettent de faire décoller l’aéroplane et de créer ce précepte d’aspiration. Une autre peur commune est celle de supposer que si les propulsions stoppent, l’aéroplane chutera vers le sol. C’est une occurrence plutôt exceptionnelle, mais si l’avion ne fonctionne qu’avec un propulseur – par exemple du fait d’un incendie moteur, celui-ci sera clos par le commandant de bord, et l’aéronef pourra poursuivre son chemin avec un seul moteur, qui est largement satisfaisant pour poursuivre le vol. Dans la possibilité encore plus exceptionnelle dans laquelle les deux moteurs tombent en panne, l’aéronef, grâce à son aérodynamique et au phénomène de portance, pourra voler pendant 25mn à peu près sur une distance de deux cent kilomètres, deux cent cinquante kilomètres, ce qui est très largement honnête pour trouver un lieu d’atterrissage. Avec les gros aéroplanes qui bénéficient de 4 moteurs, il est improbable que tous les moteurs tombent en panne en même temps. Finalement, les ailes. Divers personnes s’affolent de voir la voilure se courber, souvent quand il y a de perturbations. Les ailes sont produites pour s’incurver. Pour ceux qui veulent en savoir plus : Peur en avion

Read Full Post »