Feeds:
Posts
Comments

Archive for July, 2015

Il y a quelques jours, j’ai réalisé une expérience assez ahurissante :j’ai effectué un cours de pilotage d’avion. Il ne s’agissait bien sûr pas d’un gros avion de ligne mais d’un modèle de loisir : un Piper PA 28. Et la taille de l’appareil n’a pas limité l’enchantement qu’apporte l’expérience, bien au contraire ! Ca s’est passé à Aix en Provence, par une journée ensoleillée. Avant de me jeter à l’eau, je me suis pas mal demandé si cela n’allait pas être trop ardu. La faute, sans doute, à la complexité des simulateurs de vol sur ordinateur. Il faut dire qu’avec des centaines de boutons, les cockpits ont de quoi rendre fous. En réalité, piloter un petit avion est accessible à n’importe qui. A tel point qu’on peut se familiariser avec le pilotage avant même d’être assez âgé pour avoir le permis B. Les deux parties les plus critiques sont, comme vous pouvez le deviner, le décollage et l’atterrissage. Mais pour le reste, ce n’est que du fun. Et même le décollage n’est pas aussi redoutable qu’on peut le croire, pour tout dire. Comparé au décollage d’un Boeing, c’est même bien plus calme. Et une fois là-haut, la peur cède rapidement la place à l’admiration. Quand on vole à 500 m de hauteur, le monde ressemble un peu à un plateau de jeu pour enfant. Malgré la beauté du paysage, on ne prend pas vraiment le temps de regarder. Car le meilleur de cette expérience reste en fin de compte le pilotage lui-même : manier les commandes est complètement grisant. On ressent le souffle du vent qui dévie la trajectoire de l’appareil et on a même presque l’impression de repousser le vent lorsque l’on fait pivoter l’appareil. Je dois dire que c’est un moment très intense. Plus fatigant que ce à quoi je m’attendais, au final. D’une part, parce que quand on est un novice, on ne sait pas trop où regarder (le tableau de bord ou ce qu’il y a au-delà de la verrière ?). Et aussi parce qu’il faut quand même garder fermement les mains pressées sur le joystick, qui est certes manœuvrable mais administre quand même un retour de force qui se fait sentir dans les bras). Au final, comme vous l’aurez certainement compris, j’ai bien apprécié cette expérience, que je vous suggère d’essayer au moins une fois dans votre vie. Pour ceux que ça intéresse, je vous mets le lien vers un site qui m’a servi pour mon initiation au pilotage d’avion à Aix en Provence. Cliquez pour aller sur le site du prestataire.

11426260_1617773015136952_1718301278_n

Advertisements

Read Full Post »

La compagnie aérienne low cost VietJetAir a dévoilé un Airbus A320 décoré aux couleurs des Minions, les mini-caractères jaunes des films d’animation « Moi Moche et Méchant ». L’accord trouvé entre la spécialiste vietnamienne du vol pas cher, Illumination Entertainment et les studios Universal permet non seulement à un A320 flambant neuf d’accueillir Kevin, Stuart et Bob sur son fuselage, mais aussi à VietJetAir de surprendre les passagers avec des caractères grandeur nature lors de certains vols. Un microsite est dédié à l’évènement, VietJetAir permettant aux visiteurs (vietnamophones) de gagner des allers-retours gratuits chaque semaine du 10 au 30 juillet 2015 (le film sort dans le pays le 10 juillet). La low cost n’en est pas à sa première campagne de promotion pour un dessin animé : Planes ainsi que Mickey et Minnie ont déjà eu les honneurs de ses fuselages. Ni à sa première tentative de légèreté, avec un défilé en bikini en plein vol qui lui avait valu quelques ennuis… VietJetAir opère aujourd’hui une flotte de 23 monocouloirs Airbus, dont le premier des sept A321 attendus (220 sièges en une classe) ; son carnet de commande comprend 47 A320 supplémentaires, plus 42 A320neo. Elle a en outre lancé une filiale basée à Bangkok, Thai VietJetAir, qui ne dispose pour l’instant que d’un A320.

minion

Read Full Post »

La Chine aime Airbus

Le 30 juin 2015, China Aviation Supplies Holding Company (CAS) et Airbus ont annoncé la signature d’un contrat pour l’acquisition de 45 Airbus A330 et 30 autres en option. Le montant total de la transaction, pour les 75 avions, est estimé à près de 18 milliards de dollars (prix catalogue). Il s’agit de la plus grosse commande passée par la Chine. Selon le constructeur européen, la Chine deviendra le premier pays en terme de transport aérien de passagers, sur une période de 20 ans allant de 2014 à 2033, Airbus prévoit en Chine une demande de plus de 5 300 avions civils neufs de plus de 100 sièges. A ce jour, la flotte d’appareils Airbus en service auprès d’utilisateurs chinois compte plus de 1 150 appareils (plus de 980 de la famille A320, plus de 150 de la famille A330 et cinq A380) Fabrice Brégier Président et CEO d’Airbus a déclaré : “Ces commandes constituent un nouveau vote de confiance envers notre famille A330, qui comprend déjà les gros-porteurs les plus prisés en Chine. La Chine est aujourd’hui le marché le plus important pour l’aviation dans le monde ; nous pouvons être confiants que le transport aérien en Chine continuera à connaître une croissance rapide. Nous sommes honorés de contribuer à ce développement.” Aujourd’hui, Airbus a également annoncé la signature d’un contrat avec des partenaires chinois pour la création d’un Centre d’Aménagement Commercial et de Livraison d’Airbus A330 à Tianjin, en Chine. Le projet prévoit que les avions de la famille A330 devant être finalisés au C&DC A330 de Tianjin seront assemblés à Toulouse, mais seront peints et recevront leur aménagement cabine à Tianjin. Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus a déclaré : “Forts de la réussite de notre coopération avec la Chine, mise en évidence par la création de la chaîne d’assemblage final de la famille A320 à Tianjin, notre partenariat ne cesse de se développer et de s’accroître. Cet accord sur la création d’un Centre d’Aménagement Commercial et de Livraison A330 ouvre un nouveau chapitre de coopération stratégique avec la Chine portant sur des avions gros porteurs. Ensemble nous allons développer de nouvelles installations, accroître nos capacités et attirer de nouveaux fournisseurs et plus globalement des nouveaux marchés en Chine.” Rappelons qu’il existe déjà à Tianjin, une chaîne d’assemblage final et un centre de livraison pour les appareils A320.

Read Full Post »